Quand l’argent public de l’Union européenne profite aux ultra-riches

Pollueurs, milliardaires, évadés fiscaux, sociétés opaques… Et même à une société du régime dictatorial chinois. Dans la liste des principaux bénéficiaires des aides publiques européennes, les riches sont en pole position. Mais la Commission européenne peine à faire toute la transparence nécessaire sur la distribution de ces fonds. Qui sont donc les sociétés les plus rincées par le contribuable européen ?

Continuer la lecture de « Quand l’argent public de l’Union européenne profite aux ultra-riches »

Le double jeu de Kering sur son optimisation fiscale

Condamné pour ses pratiques fiscales, déjà jugées un peu trop agressives par le fisc italien, Kering plaide fermement en faveur de son excellente gouvernance et de son exemplarité : loin d’elle l’idée de réduire ses impôts par évasion fiscale. Ses partenaires d’affaires n’en sont toutefois pas complètement convaincus.

Continuer la lecture de « Le double jeu de Kering sur son optimisation fiscale »

Que fait le nouveau patron d’Orpea dans un paradis fiscal ? [Révélations]

« Je dois faire la lumière sur tout de manière très transparente. C’est un élément fort, c’est mon rôle. On va aller jusqu’au bout ! » Lors de son audition le 2 février à l’Assemblée Nationale, Philippe Charrier, nouveau PDG du groupe d’EHPAD Orpéa, a promis de faire toute la transparence sur les très graves dysfonctionnements du groupe, à la suite des révélations du livre « Les Fossoyeurs », de Christophe Castanet. Seul problème : le nouveau « monsieur transparence » d’Orpea détient une partie de ses profits au Luxembourg depuis une quinzaine d’années.

Continuer la lecture de « Que fait le nouveau patron d’Orpea dans un paradis fiscal ? [Révélations] »

« Vertes », « responsables », « écologiques » ? enquête sur les assurances-vie des mutuelles

Investir dans un entrelac de sociétés d’assurances lucratives, telle est la stratégie de la MACIF, la Matmut et la MAIF, pour vendre aux épargnants des assurances-vie sous une apparence « sociale » et « écologique ». Alors que ces mutuelles revendiquent des valeurs vertes et solidaires, certains de leurs investissements financent des activités polluantes, controversées, ou domiciliées dans les paradis fiscaux. 

Poursuivre la lecture